Luis Bruni & Pascale Coquigny  Luis Bruni et Pascale Coquigny




 L’Académie Esprit Tango
 Les pratiques
 Cours et stages de Pascale Coquigny et Luis Bruni
 Tous les cours de l’Académie
 Contact
 Lettre d’information



 Luis Bruni
 Pascale Coquigny
 Maestros


Priorités de l’enseignement - Tango Fusion - Technique de saut - Travail chorégraphique


El Pibe Palermo - El Turco Jose - La milonga « traspié » - Les piliers du tango - Liens - Murga portègne


Vidéo « Two for tango »


El Farolito (France) - Ouest France - Delo (Slovénie) - Explore Dance (USA) - El Tangauta - Elle - Elle à Paris - Guide Balado - Juste Debout - La Salida (France) - Libération - Tango Noticias (USA) - Toutango

 

English

 

Toutango

Actifs sur Paris depuis bientôt 10 ans, Luis Bruni et Pascale Coquigny sont désormais, avec l’ouverture en 2006 de l’Académie Esprit tango, des personnages incontournables de la capitale. Particulièrement passionnés par l’histoire du tango, ils effectuent depuis de nombreuses années des recherches approfondies sur les racines du tango (milonga candombéada. murga porteña, collaboration active Juan Carlos Caceres...), ils transmettent ainsi à travers leur enseignement riche d’expérience, l’histoire, les origines l’évolution la culture du tango aussi bien musical que dansé.

Rencontre

Vous semblez attacher beaucoup d’importance au poids et à la tradition des anciens dans votre connaissance et transmission du tango, pourriez-vous nous en dire plus ?

Oui, nous avons eu la chance d’apprendre avec des piliers du tango en autres El Pibe Palermo (dernier représentant de la vieille garde), el Turco Jose (figure clé du style Villa Urquiza), Pupi Castello, Tommy O’Connell. Ils nous ont accordé leur confiance qui a permis cette transmission. C’est grâce à cet héritage, source inépuisable d’informations, que nous pouvons continuer à expérimenter, à faire évoluer et renouveler le tango que nous transmettons.

Style proche ou style éloigné avez-vous une préférence et avez-vous fait un choix dans votre manière d’enseigner ?

Notre ambition dans l’enseignement c’est d’offrir une base solide et neutre avec des mouvements simples, des corps détendus pour une meilleure fluidité. Bien que danser proche ou éloigné soient des techniques différentes, nous enseignons les deux. Nous pensons qu’il est important que l’élève puisse se sentir à l’aise dans les 2 styles ou libre de combiner comme nous le faisons souvent nous même dans notre danse. Le danseur sera donc plus à même de choisir ce qui lui convient.

Les cours de milonga sont souvent délaissés, relégués au second plan dans l’enseignement d’une manière générale. Vous semblez y attacher beaucoup d’importance au contraire, pourquoi ?

Pour nous il n’y a pas de tango sans milonga. La milonga est l’origine du tango. Dès les premiers pas, nous enseignons d’une manière ludique et simple les temps forts et l’ancrage au sol. En reconnaissant les temps forts, l’élève prend confiance en lui, il n’a plus la sensation de courir après la musique et découvre le déplacement juste de la milonga. De plus, se déplacer dans l’espace avec un bel ancrage, permet plus tard de pouvoir jouer avec toutes les variantes du rythme. Le rôle de la femme tient-il une place particulière dans votre enseignement ?

Nous voulons simplement revaloriser le rôle de la femme dans les cours. Elle n’est pas là juste pour suivre l’homme. Elle devrait construire le tango au même titre que son partenaire et partager les responsabilités. Elle ne doit plus se mettre en position d’attente mais par exemple : penser à sa tenue, son maintien musculaire, son positionnement clair par rapport à l’homme, son ancrage, et non pas d’aider son partenaire en mémorisant une séquence.

Pourquoi et comment enseigner la pédagogie ?

Ce projet ne date pas d’aujourd’hui Luis étudie le mouvement depuis plus de 20 ans d’abord dans le classique et le contemporain puis dans le tango. Ce programme est donc le fruit de longues années d’analyse de transmission du mouvement. L’expérience de Pascale dans l’enseignement aide à la concrétisation et l’organisation de ce programme. Lors de nos déplacements en province et à l’étranger, nous avons souvent été sollicités par les associations pour donner des conseils aux professeurs. Depuis juillet 2008 nous proposons une première formation pour professeurs de tango et ceux qui veulent apprendre à enseigner. Cette première formation de cinq jours donne des solutions concrètes, propose une méthode pédagogique qui aide les enseignants à résoudre leur difficulté. Par exemple, dans quel ordre enseigner les pas pour une évolution constante, comment combiner des structures de plus en plus complexes, comment développer la musicalité, comment développer des programmes sur court et long terme ? Dans le programme de cet été une seconde formule inclut la gestion des groupes, l’enseignement des différents styles. Nos principaux objectifs dans cette formation sont de réveiller une conscience corporelle, pédagogique, et surtout une réflexion continue sur la transmission du tango. Comprendre que dans l’enseignement il est important de se remettre en question constamment.

Votre prochain souhait ou rêve ?

L’Académie Esprit Tango s’était déjà un rêve : celui de créer un lieu de rencontre et de recherche dédié aux amateurs de tango. C’est bien plus que 2 salles de danse. C’est aussi 3 pratiques par semaine permettant aux danseurs de se retrouver dans un endroit confortable et chaleureux et de découvrir les différentes expo peintures/photos qui se succèdent. Bien sûr, nous sommes très fiers d’y proposer nos cours aux cotés d’une douzaine de professeurs. D’autres viennent s’entrainer ou donner leurs cours particuliers, ainsi que des stages ou formations. Nous espérons bien en accueillir davantage l’année prochaine. Aujourd’hui notre souhait est de donner l’opportunité aux différents artistes ou amateurs de tango de réaliser leur projet. Mais avant toute chose on change le parquet cet été !!!!!!!!!!

Propos recueillis le 12 juin 2009 pour le magazine de tango Toutango N°20 juillet août septembre 2009

Lalie Marion

 

Print    Top